Michaël Pitiot

Marc_Alaux Lodewijk_Allaert Joël_Allano Stéphane_Allix Christophe_Apprill Pierre-Marie_Aubertel Siméon_Baldit_de_Barral Noël_Balen Jamel_Balhi Frédérique_Bardon Julie_Baudin Jacques_Baujard Sylvain_Bazin Marc_Bellanger Régis_Belleville Géraldine_Benestar Jordane_Bertrand Antoine_Bertrandy Michel-Cosme_Bideau Emmanuel_Béjanin Géraldine_Bérard

Dans le carré de la jonque Sao Mai (océan Atlantique)
Année 2000
© Thomas Goisque
Navigateur et écrivain-voyageur. A navigué 20 000 milles sur une jonque vietnamienne traditionnelle, et fait le tour des ports d’Afrique.

Né à Bagneux en 1970, Michaël Pitiot découvre le plaisir de voyager en Afrique lors de séjours dans les déserts du Niger, du Mali et de la Mauritanie, et dans les forêts du Zaïre, du Burundi et du Rwanda. De 1990 à 1992, il accompagne en bus et en voiture à travers le Sahara algérien une formation de jazz itinérante.
De 1991 à 1992, il occupe un poste de chargé de production chez Label Image Production. Sa formation d’ingénieur en intelligence artificielle lui sert peu puisque, en 1993, il s’installe au Vietnam en tant qu’attaché audiovisuel à l’ambassade de France. Il y est aussi conseiller en développement auprès de la radio et de la télévision de Hô Chi Minh-Ville. Il met à cette occasion en place des programmes et des formations, et produit des jeux et des journaux télévisés ainsi que des magazines et des journaux radiophoniques.

En août 1998, il embarque avec Marielle Laheurte sur la jonque dont ils ont dirigé la construction par un chantier traditionnel de Saigon. Sao Mai, l’« Étoile du matin » en vietnamien, qui disposait d’un véritable gréement chinois, les a portés sur 20 000 milles, via Singapour, Madagascar et le Brésil, jusqu’à Saint-Malo, qu’ils ont atteint après deux ans de navigation hauturière. Thomas Goisque et Bertrand de Miollis, le premier par ses photographies et le second par ses illustrations, ont permis au couple de relater en 2000 cette histoire dans un beau-livre paru chez Transboréal, complété en 2002 par un récit chez Glénat.

De 2001 à 2003, il a dirigé le projet « Portes d’Afrique » qui a rassemblé douze écrivains francophones, dont Érik Orsenna et Jean-Marie Gustave Le Clézio, à bord de CFAO Technologies, le plus grand monocoque du monde, dans une circumnavigation africaine.
Il a collaboré à différents magazines (Voiles et Voiliers, Grands reportages, Le Figaro) et à des sujets sur TF1 et France 3.


© UEVI : tous droits réservés, 2019. Mentions légales.
Ce site a été développé par Pierre-Marie Aubertel et Émeric Fisset.